jeudi 28 septembre 2017

Comme les chasseurs, y a les mauvais gendarmes...

Avant-hier je me rends dans une gendarmerie pour me plaindre de chasseurs qui tirent trop près des maisons, constat que j'ai pu faire au cours d'une promenade avec ma chienne dimanche dernier. Un résident à proximité m'affirmait avoir déjà essuyé plusieurs fois des plombs sur son toit.

- "Je suis chasseur moi-même. C'est pas grave, ce ne sont que des plombs qui retombent, sans grand danger", me répond un gendarme (gradé mais hébété), comme s'il s'agit d'une normalité (!).

- "Qu'en savez-vous que les plombs ne font que retomber ? Et que diriez-vous si ça vous arrivait, avec vos enfants dehors ?", je lui rétorque.

- "Bah... heu... vous savez, y a les bons et les mauvais chasseurs..."

On se serait cru dans le sketch des Inconnus.
Bien sûr j'allais déposer plainte, mais la saison de chasse se ferme précipitamment dans cette zone GRÂCE à la découverte d'obus de la 2ème guerre mondiale.

Conclusion et rappel :

1) La distance règlementaire de 150 mètres et dos aux habitations doit être respectée par les chasseurs pour faire feu. Et de toute évidence mon (mauvais) chasseur ne respectait pas cette distance.

2) Après renseignements, des plombs retombants peuvent tuer. Le gendarme m'a donc raconté une connerie...

3) Lorsque vous voyez des chasseurs tirer à moins de 150 mètres d'habitations, n'hésitez pas à porter plainte.

4) Un conseil : quand vous apercevez des chasseurs, pour votre sécurité et celle du dit "gibier", faites du bruit !  
N.B : J'ai finalement porté plainte contre le chasseur du dimanche *:) Heureux

Christophe Lepretre / Animavie.