lundi 2 février 2015

Ségolène Royal dans l'illégalité

Communiqué de presse du Collectif du 21 Septembre :

Appel à la mobilisation

Le 1er février 2015

JUMELLES CONTRE FUSILS

L’obscurantisme et l’aveuglement ne se révèlent pas seulement dans les faits de société, les plus violents soient-ils.

Chaque année les chasseurs demandent à pouvoir prolonger la chasse aux oies. Chaque année les décisions des ministres de l’Ecologie en leur faveur sont annulées par le Conseil d’Etat.

Madame ROYAL, Ministre de l’écologie, vient d’adresser un courrier au Président de l’ONCFS et aux Préfets concernés par l’arrêté interdisant la chasse aux oies le 31 janvier, en leur recommandant de ne verbaliser qu’à partir du 9 février… donnant ainsi la possibilité aux chasseurs de transgresser la décision du Conseil d’Etat.

Nous ne pouvons qu’être consternés de cet appel à l’incivilité de la part d’une Ministre de la République,numéro 3 du gouvernement !

Les représentants des chasseurs, pour autant insatisfaits, ont bien reçu le message comme le souligne le communiqué de presse de l’ANCGE DU 30 janvier 2015 : « La chasse aux oies, « tolérée » officieusement jusqu’au 09 février 2015 »

Visiblement, Madame Royal ne prend pas la mesure des décisions iniques qu’elle entend imposer à ses concitoyens.Au delà de la révoltante et inacceptable agression que représente ce tir aux oiseaux migrateurs, toutes les études scientifiques (dont la dernière en date de l’ONCFS) suivent la Directive n°79-409 (CE) relative à la conservation des oiseaux sauvages pendant leur reproduction et leur migration. Ces études indiquent notamment que dès janvier les oies s’inscrivent dans une dynamique de reproduction.

 Nous, responsables associatifs du Collectif du 21 Septembre :

– Dénonçons cette sorte d’asservissement du gouvernement à un groupe de pression voulant à toutes fins défendre son loisir mortifère. Les chasseurs de « gibier d’eau » sont une infime partie des  1,6% de la population que représentent aujourd’hui les chasseurs, pour autant nous constatons qu’ils sont écoutés et parviennent à intimider les plus hauts représentants de l’Etat.

– Appelons nos adhérents et militants à vérifier dans les régions que la décision du Conseil d’Etat sera respectée. Nous leur recommandons la plus grande prudence et demandons dans ce sens aux pouvoirs publics et notamment aux Préfets de leur assurer toute la protection nécessaire face à la dangerosité connue du comportement des chasseurs dits « de gibier d’eau », lesquels de plus vont s’enorgueillir de la complaisance des services de l’Etat.

– Tous les actes de braconnage constatés photographiés ou filmés par nos militants donneront lieu à des plaintes auprès de l’Europe.

Tenons à faire remarquer qu’en cas d’accident durant cette période du 31 janvier au 10 février, provoqué par les chasseurs, le Ministère aura sa part de responsabilité pénale, morale et « matérielle » vis-à-vis des conséquences constatées.

Nous attendons de toute urgence un sursaut démocratique et écologique de la part de Madame la Ministre de l’Ecologie, afin qu’elle cesse les génuflexions devant un groupe d’individus dont la seule passion est la mort.

Nous rappelons à Madame la Ministre nos précédents courriers et les diverses sources argumentaires contredisant les discours trompeurs et mensongers de la FNC.

Le Collectif du 21 Septembre.
http://www.collectifdu21septembre.org/