jeudi 19 février 2015

Les fruits de mer souffrent aussi !

Certaines personnes se prétendent végétariennes alors qu'elles consomment des fruits de mer (moules, huitres etc) prétextant qu'ils ne sont pas des animaux, qu'ils sont sans yeux, ou qu'ils seraient insensibles à la souffrance. J'ai demandé l'avis à Stevan Harnad, chercheur et végétalien, il est implacable :
"Les moules sont sensibles à la douleur, comme les autres invertébrés :
https://scholar.google.ca/scholar?q=nociception+mollusc&btnG&hl=en&as_sdt=0%2C5
 
Les taupes n'ont pas de yeux, mais sont aussi semblables que d'autres mammifères. Ces histoires que certains se racontent pour s'excuser de nuire aux animaux sont juste un cas de l'exploitation sélective et égoïste du « problème des autres esprits ». On ne peut pas apercevoir directement la sensibilité que chez soi-même. Donc on donne les bénéfices du doute aux autres qui se portent comme s'ils étaient sensibles: notre famille, notre espèce, les autres espèces (avec ou sans yeux, ou bras/jambes)." 
http://www.erudit.org/revue/philoso/1988/v15/n2/027054ar.html

Stevan Harnad est aussi Neurobiologiste de la conscience et a écrit plus de 300 publications en sciences cognitives, je crois donc qu'on peut lui faire confiance, il a toutes les connaissances et compétences pour nous éclairer sur la souffrance des animaux. Bien sûr, le végétarisme est déjà une excellente pratique alimentaire, mais SVP sans fruits de mer !

Christophe Lepretre / Animavie.