jeudi 13 février 2014

"Justice" française ?...

Mauvaise nouvelle pour le respect de la Vie, des animaux et de la protection de l'enfance, la Cour d'Appel de Pau a confirmé ce 13 février ma condamnation pour diffamation à l'encontre du maire de Mont de Marsan.
Pour rappel, une fillette s'était faite agressée sexuellement pendant une corrida dans les arènes montoises, j'avais alors déploré le refus de ce maire (qui est aussi présidente des villes "taurines") d'interdire l'accès des enfants à ces spectacles violents. Je lui avais rappelé sa responsabilité partielle par rapport à son mandat d'élu l'obligeant à protéger les gens et à prévenir les accidents. Or, si les risques de traumatismes psychologiques pour les enfants spectateurs de corridas sont avérés par des scientifiques, nos demandes de protection à l'égard des enfants sont donc méprisées par la justice française qui ne reconnait pas la dangerosité d'assister à une telle pratique sanguinaire.
La Conscience a encore du chemin à faire...

Christophe Lepretre / Réseau Animavie.