mardi 3 décembre 2013

Communiqué de presse / Affaire Darrieussecq

Mardi 3 décembre s'est tenue la comparution au tribunal de Pau de Christophe Lepretre du Réseau Animavie, suite à l'appel qu'il a fait, relatif à sa condamnation pour diffamation à l'encontre du maire de Mont de Marsan et présidente de l'Union des villes taurines.
L'audience a eu lieu en présence de trois juges, sans nouvelles particularités par rapport à la comparution au tribunal de Mont de Marsan en mars dernier.
Il est déplorable cependant que l'avocat de la partie adverse ait évoqué dans sa plaidoirie les évènements de Rion des Landes et de Rodilhan qui n'ont aucun rapport avec cette affaire.
Nous tenons à saluer vivement l'avocate de Christophe, Hélène Thouy du Barreau de Bordeaux, pour ses brillantes conclusions de défense devant la Cour d'Appel, rappelant un réel vice de forme dans la citation, ainsi que la responsabilité à titre exclusivement politique du maire Darrieussecq et évidemment pas dans l'agression de la fillette (voir CP du 23/04 : http://www.reseauanimavie.fr/2013_04_01_archive.html ), et aussi la dangerosité de la corrida pour les enfants spectateurs attestée par de nombreux psychiatres et psychologues.
Nos remerciements également à Eurydice Bled, conseillère municipale à Pau, pour sa présence aujourd'hui en soutien à Christophe.
Souhaitons une nouvelle fois que la Justice française se prononce en faveur de la protection des animaux et des enfants. Verdict le 13 février 2014 !