lundi 27 mai 2013

Indignons-nous contre la corrida à Mimizan le 24/08 !

Manifester à Mimizan c’est refuser la jurisprudence rétrograde inspirée par les gens de la corrida. L’article 521-1 du code pénal est pourtant clair, sans tradition locale ininterrompue, un matador (tueur en espagnol) ne peut pas exercer son "art" et est alors un délinquant.

Les Mimizanais le clament, ils ne se reconnaissent pas dans la corrida, la 1ère a eu lieu en 2009 et le club taurin s’est formé en 2011. On assiste donc bien à une nouvelle implantation de corrida espagnole, ce qui est contraire à l’esprit de l’article de loi !

La barbarie tauromachique est heureusement sur le déclin mais les "aficionados" tentent de s’infiltrer dans de nouvelles localités complètement étrangères à la corrida. Laisserons-nous les barbares s’installer où ils veulent, grâce à leur jurisprudence, et voir se transformer en villes de tortures Arcachon, Lourdes, Avignon, Toulon, Agen, St Tropez etc ?
Laisserons-nous les barbares embrigader des enfants dans leurs surréalistes et effroyables "écoles taurines" où ils apprennent à martyriser des veaux ?...

Nous vous proposons 2 manifestations le Samedi 24 Août, rendez-vous devant l’église de Mimizan Plage :

- 10h pour protester contre la "confrontation" entre des vaches et les "élèves" d’une école taurine

- 15h30 pour protester contre la corrida qui offense notre droit pénal

Organisation : Réseau Animavie  (06 58 24 12 73)
Avec le soutien de : FLAC, Anti Corrida Landes, 269 Life France, ACTA Gironde, CAS International, Colectivo Antitaurino Animalista Bizkaia, Force Anti Corridas, Askekintza Liberacción Animalista, PETA
  
La corrida tue les animaux, elle ne tuera pas la liberté d’expression !