vendredi 10 mai 2013

Info Manif Alès ce Week end 11-12 Mai 2013


Info du 09.05.2013

Plus de 3000 manifestants anti-corrida sont attendus ce week-end à Alès, lors de la féria. Ils défileront à trois reprises, à l’initiative du CRAC (Comité Radicalement Anti-Corrida), une première fois samedi puis deux fois dimanche. Sur un parcours qu’ils n’ont pas choisi, car pour des raisons d’ordre public, la mairie d’Alès et la préfecture du Gard ont émis des restrictions et imposé un parcours pour la manifestation. Le CRAC maintient pourtant son point de rendez-vous et ne mettra pas en place de service d’ordre. Cela promet…
 « Ils veulent tout décider et tout nous imposer, qu’ils en assument les conséquences », explique Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC, Comité Radicalement Anti-Corrida, organisateur des différentes manifestations prévues ce week-end à Alès, dont la première aura lieu ce samedi après-midi, à partir de 14h. Sur un parcours imposé par la Préfecture du Gard et qui évite les secteurs interdits par arrêtés municipaux, autour des bodegas de la féria et à proximité des Arènes.
La juge du tribunal administratif de Nîmes, saisi en référé ce jeudi après-midi, a en effet décidé de donner raison à la mairie d’Alès et de valider les arrêtés municipaux dont le CRAC demandait la nullité. La décision du tribunal administratif de Nîmes s'appuie, dans ses délibérés, sur le risque de trouble à l'ordre public dû au passage des manifestants anti-corridas au milieu des bodegas et à proximité des Arènes. Il a, en ce sens, suivi la plaidoirie de Me Sophie Chauvet, avocate représentant la ville d'Alès.
Pas question donc pour les anti-corridas de défiler au milieu des bodegas, comme ils l’avaient prévu et comme ils le souhaitaient. Ils devront manifester sur le parcours défini par la Préfecture, qui, pour ce samedi, débute au Parc du Colombier, pour se poursuivre sur l’avenue du Commandant Viala, le boulevard Gambetta, puis l’avenue Carnot jusqu’à la clinique Bonnefon.
Pas de service d’ordre mis en place par le CRAC
« Nous maintenons notre point de départ et de rassemblement au Jardin du Bosquet, comme prévu », assure Jean-Pierre Garrigues ce jeudi soir. « Aux forces de l’ordre de s’occuper de réorienter les manifestants vers le Parc du Colombier », lance-t-il. Pas simple si les 4000 à 5000 manifestants annoncés sont réellement au rendez-vous… D’autant que pour rejoindre le Parc du Colombier, de nombreux manifestants risquent bien de se retrouver au milieu des bodegas sans le moindre encadrement. « Nous ne mettrons pas de service d’ordre en place », précise le président du CRAC.« La Préfecture et la mairie n’ont qu’à assurer la sécurité puisqu’ils veulent tout gérer, ce n’est plus mon problème », lâche Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC.
Trois compagnies de CRS mobilisées
Pour assurer la sécurité, à la fois de la féria et de la manifestation, trois compagnies de CRS sont mobilisées sur Alès, en plus des effectifs de Police Municipale et de Police Nationale. Ce sont donc près de 500 policiers qui seront présents sur la zone.
Le CRAC veut faire de ce rassemblement le plus grand jamais réussi en France contre la corrida dans une ville où 55 % des habitants se déclarent contre la corrida (selon un sondage CSA de juillet 2012).
Boris Marie
Auteur : Boris Marie
study Linfo à sa source

Info également diffusée sur FR3 aux infos de midi. Jean Pierre Garrigues  de CRAC Europe rappelle que la manifestation est maintenue.
 
Militants Anti-Corrida, soyez tous au RDV à Alès demain!