lundi 27 mai 2013

Recherche bénévoles animateurs, chroniqueurs, journalistes

Radio web consacrée à la protection animale (avec création de documents sonores à destination d'autres médias) recherche animateurs, chroniqueurs, journalistes bénévoles.

Animateurs : pour animer l'antenne en direct à partir de chez soi, à l'aide d'un logiciel gratuit.
Chroniqueurs : réalisation sur un logiciel gratuit à domicile. Chroniques régulières ou exceptionnelles sur les thèmes de la protection animale.
Journalistes : au coeur des actions pour interview, reportage en direct.
Voix (h ou f) pour enregistrer chez soi des annonces de PA.
Sonorisateur disposant de matériel pour la création d'évènementiels et pour sonorisation d'actions animalistes.

Disponibilité, réactivité, motivation indispensable.
Zone géographique indifférente.
Contacter Animauzine par mail, réponse assurée à : http://animauzine.net/Recherche-benevoles-animateurs.html

Indignons-nous contre la corrida à Mimizan le 24/08 !

Manifester à Mimizan c’est refuser la jurisprudence rétrograde inspirée par les gens de la corrida. L’article 521-1 du code pénal est pourtant clair, sans tradition locale ininterrompue, un matador (tueur en espagnol) ne peut pas exercer son "art" et est alors un délinquant.

Les Mimizanais le clament, ils ne se reconnaissent pas dans la corrida, la 1ère a eu lieu en 2009 et le club taurin s’est formé en 2011. On assiste donc bien à une nouvelle implantation de corrida espagnole, ce qui est contraire à l’esprit de l’article de loi !

La barbarie tauromachique est heureusement sur le déclin mais les "aficionados" tentent de s’infiltrer dans de nouvelles localités complètement étrangères à la corrida. Laisserons-nous les barbares s’installer où ils veulent, grâce à leur jurisprudence, et voir se transformer en villes de tortures Arcachon, Lourdes, Avignon, Toulon, Agen, St Tropez etc ?
Laisserons-nous les barbares embrigader des enfants dans leurs surréalistes et effroyables "écoles taurines" où ils apprennent à martyriser des veaux ?...

Nous vous proposons 2 manifestations le Samedi 24 Août, rendez-vous devant l’église de Mimizan Plage :

- 10h pour protester contre la "confrontation" entre des vaches et les "élèves" d’une école taurine

- 15h30 pour protester contre la corrida qui offense notre droit pénal

Organisation : Réseau Animavie  (06 58 24 12 73)
Avec le soutien de : FLAC, Anti Corrida Landes, 269 Life France, ACTA Gironde, CAS International, Colectivo Antitaurino Animalista Bizkaia, Force Anti Corridas, Askekintza Liberacción Animalista, PETA
  
La corrida tue les animaux, elle ne tuera pas la liberté d’expression !

 

dimanche 26 mai 2013

Ecoute ta maman

Bonne fête à toutes les mamans du monde !

Pour célébrer ce jour comme il se doit, voici une belle histoire qui nous est proposée par l'association Les 3a, Les Artistes et Amis des Animaux. 


 (illustration de Minna)

L'association Les 3a est un lieu de rencontres et d'échanges entre les artistes et les amis des animaux.
La vocation: aider, encourager et promouvoir la diffusion de toute œuvre artistique sur le thème des animaux (humains ou non), les plus vulnérables dans la société actuelle, soutenir les œuvres à caractère écologique.

jeudi 23 mai 2013

Communiqué de presse


Le Réseau Animavie appelle à participer à la manifestation contre l’élevage de visons à Emagny (Doubs) du 1er Juin 2013.
500 personnes sont attendues, soit deux fois plus qu’en 2012. Un car, co-financé par nos soins, partira de Paris.
Notre campagne "Merci la mode !" pour une mode non violente et sans fourrure, atteste la nocivité de l’industrie de la fourrure.
Les visons sont élevés et tués exclusivement pour ce commerce alors que les créateurs ont aujourd’hui le choix d’utiliser les alternatives synthétiques. Les élevages impliquent, outre le désastre éthique, des dégradations écologiques.
Nous rappelons l'existence des 2 propositions de loi pour limiter strictement ou stopper la production de fourrure.
Nous interpellons officiellement Mr Stéphane Fratacci, préfet du Doubs dans le cadre d’une lettre ouverte.

Arnaud Gavard.
Chargé de campagne Merci la mode !
06 10 32 89 85




dimanche 19 mai 2013

Journée vegan à Charleville

Troisième édition de la Journée du Vivant à Charleville-Mézières (08) pour le respect de la planète, des droits des animaux et de l'homme. Stands associatifs, dégustations de produits végétar(l)iens, conférences, animation musicale etc.
Pour les associations intéressées à participer, contacter Christelle au 06.67.52.86.09
Organisation : www.vivants-asso.org


 

mardi 14 mai 2013

Les pigeons, ces mal aimés


Les pigeons sont de magnifiques oiseaux qui ne demandent qu’à cohabiter avec l’humain en toute intelligence. De la campagne ou des villes, ils savent parfaitement se familiariser avec celui dont  la main leur donnera à manger.

Dans les campagnes, les chasseurs les aiment... dans leur assiette (!), et pour cela ils n’hésitent pas à commettre les pires atrocités pour remplir leur gibecière.

Voir la vidéo :   
 Scène de chasse aux pigeons 

Dans les villes, les pigeons dérangent. Leur prolifération, leurs fientes sur les bâtiments font désordre, et pourtant leur utilité est très grande, bien plus que les inconvénients qui sont très faciles à résoudre et sans avoir recours aux éliminations violentes. Les pires actes pour s’en débarrasser sont commis : du tir à  l’empoisonnement, en passant par le gazage, le trappage par piège, jusqu'à la stérilisation à vif sans même être endormi...

Le piégeage consiste à trapper les oiseaux en les attirant dans la cage avec de la nourriture. Ainsi pris au piège, ils ne pourront plus ressortir et resteront prisonniers dans un espace restreint durant des jours sous le mauvais temps ou le soleil ardent.





Stérilisation chirurgicale par ablation des parties génitales :
  GAIA dénonce

Il existe pourtant une solution parfaitement indolore pour stériliser les pigeons afin d’éviter une trop grande prolifération dans les villes, cette méthode est très simple et a fait ses preuves dans plusieurs localités : les nichoirs à graines contraceptives.

 Divers modèles très esthétiques cadrent avec harmonie dans les décors urbains.

Les pigeons sont indispensables à notre bien-être, car chaque espèce animale a son rôle déterminant à jouer. Les pigeons des villes ont aussi leur fonction, toujours en quête de nourriture, ils nettoient ainsi les rues, parkings et jardins publics de nos détritus alimentaires.

L’humain sera-t-il capable de faire le travail de ceux qu’il aura éradiqués ?...

Alors protégeons les pigeons, et s’il faut absolument limiter la prolifération, que cela soit fait avec respect pour cet oiseau qui nous rend service.

Auteur Gualyvo le 14 Mai 2013



Extrait et divers liens :  

Néoplanète : 
Connaissez-vous les pigeonniers contraceptifs ? | Néoplanète

Le douzième "pigeonnier contraceptif" de Paris a été inauguré, vendredi 28 septembre, dans le 10e arrondissement de la capitale. La mairie vante une "méthode douce et durable", une technique de "secouage" qui permet de stériliser les couvées et de réduire les nuisances causées par les pigeons, tout en "respectant" l'animal.

Romilly-sur Seine – Pour réguler la population des pigeons en centre ville, la collectivité va investir dans un pigeonnier contraceptif qui sera construit à la Béchère.

Charente Libre : 
Un pigeonnier contraceptif à Angoulême


C.R.E.D.O. Pigeons :Pigeonnier contraceptif expérimental à Bordeaux

Pigeonniers contraceptifs :  SREP http://www.srep.fr/




lundi 13 mai 2013

Manifestation à Alès

Réseau Animavie remercie tous les manifestants qui se sont déplacés à Alès ce week-end

    Pour dire NON à la corrida   

     Stop à la torture animale     


Ils étaient 1200 manifestants ce samedi 11 mai, c'est le chiffre que prétend la Police. Mais en réalité, ils étaient beaucoup plus nombreux, venus des quatre coins de France, d'Italie, d'Espagne, de Belgique, d'Angleterre etc...
Défilant dans les rues de la ville en  scandant le slogan << CORRIDA BASTA ! >>



Suite à d'âpres négociations entre Jean-Pierre Garrigues du CRAC avec le Préfet et des représentants de la mairie, le cortège a pu entrer dans le centre ville. Mais, malgré le pacifisme de la manifestation, les CRS ont utilisé des gaz lacrymogènes, mettant à terre, par la douleur provoquée aux yeux, quelques manifestants surpris.

Témoignage d'une manifestante présente :




La presse en parle :

DNA dernière Nouvelle d'Alsace :
 study Vaste manifestation anti-corrida dans le centre-ville d’Alès

Direct Matin :
 study ALÈS : MANIFESTATION ANTI-CORRIDA

Le Nouvel Observateur :
 study Corrida: vaste manifestation des opposants dans le centre-ville d'Alès

Midi Libre :
 study Alès : entre 1 200 et 4 000 participants à la manifestation anticorrida

Ouest France :
study Forte mobilisation contre les corridas dans le Gard

Blog de Anna Galore
 
study  La DÉFERLANTE des 5000. (Par ANNA GALORE)

Extrait "Nous vivons un moment historique dans notre lutte contre la corrida. Le rassemblement qui a défilé hier à Alès a été sans précédent par son ampleur. Lorsque nous avons parcouru la première grande ligne droite du parcours, le cortège s’étirait sur plus de 500 mètres, ce qui nous permet d’évaluer le nombre de manifestants autour de 5000. Les photos sont là pour le prouver, quoi qu’en disent les chiffres de source policière, ridiculement sous-évalués.. Lire la Suite


Une prochaine manifestation anti-corrida organisée par l'association Vénus
aura lieu à La Brède (33) le 22 juin 2013.

Informations sur Facebook : NON aux corridas à La Brède


vendredi 10 mai 2013

Info Manif Alès ce Week end 11-12 Mai 2013


Info du 09.05.2013

Plus de 3000 manifestants anti-corrida sont attendus ce week-end à Alès, lors de la féria. Ils défileront à trois reprises, à l’initiative du CRAC (Comité Radicalement Anti-Corrida), une première fois samedi puis deux fois dimanche. Sur un parcours qu’ils n’ont pas choisi, car pour des raisons d’ordre public, la mairie d’Alès et la préfecture du Gard ont émis des restrictions et imposé un parcours pour la manifestation. Le CRAC maintient pourtant son point de rendez-vous et ne mettra pas en place de service d’ordre. Cela promet…
 « Ils veulent tout décider et tout nous imposer, qu’ils en assument les conséquences », explique Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC, Comité Radicalement Anti-Corrida, organisateur des différentes manifestations prévues ce week-end à Alès, dont la première aura lieu ce samedi après-midi, à partir de 14h. Sur un parcours imposé par la Préfecture du Gard et qui évite les secteurs interdits par arrêtés municipaux, autour des bodegas de la féria et à proximité des Arènes.
La juge du tribunal administratif de Nîmes, saisi en référé ce jeudi après-midi, a en effet décidé de donner raison à la mairie d’Alès et de valider les arrêtés municipaux dont le CRAC demandait la nullité. La décision du tribunal administratif de Nîmes s'appuie, dans ses délibérés, sur le risque de trouble à l'ordre public dû au passage des manifestants anti-corridas au milieu des bodegas et à proximité des Arènes. Il a, en ce sens, suivi la plaidoirie de Me Sophie Chauvet, avocate représentant la ville d'Alès.
Pas question donc pour les anti-corridas de défiler au milieu des bodegas, comme ils l’avaient prévu et comme ils le souhaitaient. Ils devront manifester sur le parcours défini par la Préfecture, qui, pour ce samedi, débute au Parc du Colombier, pour se poursuivre sur l’avenue du Commandant Viala, le boulevard Gambetta, puis l’avenue Carnot jusqu’à la clinique Bonnefon.
Pas de service d’ordre mis en place par le CRAC
« Nous maintenons notre point de départ et de rassemblement au Jardin du Bosquet, comme prévu », assure Jean-Pierre Garrigues ce jeudi soir. « Aux forces de l’ordre de s’occuper de réorienter les manifestants vers le Parc du Colombier », lance-t-il. Pas simple si les 4000 à 5000 manifestants annoncés sont réellement au rendez-vous… D’autant que pour rejoindre le Parc du Colombier, de nombreux manifestants risquent bien de se retrouver au milieu des bodegas sans le moindre encadrement. « Nous ne mettrons pas de service d’ordre en place », précise le président du CRAC.« La Préfecture et la mairie n’ont qu’à assurer la sécurité puisqu’ils veulent tout gérer, ce n’est plus mon problème », lâche Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC.
Trois compagnies de CRS mobilisées
Pour assurer la sécurité, à la fois de la féria et de la manifestation, trois compagnies de CRS sont mobilisées sur Alès, en plus des effectifs de Police Municipale et de Police Nationale. Ce sont donc près de 500 policiers qui seront présents sur la zone.
Le CRAC veut faire de ce rassemblement le plus grand jamais réussi en France contre la corrida dans une ville où 55 % des habitants se déclarent contre la corrida (selon un sondage CSA de juillet 2012).
Boris Marie
Auteur : Boris Marie
study Linfo à sa source

Info également diffusée sur FR3 aux infos de midi. Jean Pierre Garrigues  de CRAC Europe rappelle que la manifestation est maintenue.
 
Militants Anti-Corrida, soyez tous au RDV à Alès demain!

jeudi 9 mai 2013

Alerte vigilance disparitions d'animaux

Chers amis propriétaires d'animaux de compagnie ce message est pour vous :

Ayez la plus grande vigilance sur vos animaux,
que vous soyez avec eux en promenade, dans le jardin ou même dans la maison,
ne les quittez jamais des yeux 

Même dans la maison, toutes les audaces sont permises aux kidnappeurs pour s'emparer de vos animaux, et à la moindre seconde d’inattention que vous puissiez avoir, ils n'hésitent pas à entrer chez vous s'emparer de votre animal, sans que vous puissiez vous rendre compte de leur présence. Vous n'aurez que le temps de voir la fourgonnette démarrer sur les chapeaux de roues et filer à toute vitesse.

Je n'invente rien et je n'exagère pas non plus. C'est ainsi que mon chat Manouck a été volé en 1994, mon chat était dans le séjour, moi au travail, mon mari à la cuisine préparait le repas, il n'a entendu que le véhicule démarrer en trombe, et a constaté la fenêtre grande ouverte...

Ces kidnappeurs ont commencé à sévir par le Sud Ouest, l'Aquitaine, les Charentes et sont maintenant en Loire Atlantique.

Voici encore ce matin 9 mai 2013
un enlèvement à un domicile


Amis propriétaires d'animaux,
ce message n'est pas à prendre à la légère,
trop d'animaux disparaissent chaque jour
et ne sont jamais retrouvés
Pour cause, il vont alimenter les usines à reproduction, les fourreurs et la vivisection...


Auteur : Gualyvo


mercredi 8 mai 2013

Animaux de faune sauvage plus utiles que prétendus nuisibles

Si les animaux de faune sauvage existent, c'est qu'ils sont indispensables à notre bien-être vital, de par leur rôle dans l'équilibre de notre éco-système, qu'ils assument bien mieux que l'homme.

Au premier abord, en lisant le titre de cet article :


et le premier paragraphe voir extrait :

"L’arrivée de sangliers sauvages au Pantanal, dans le sud du Brésil, il y a de cela 200 ans, a permis de protéger les mammifères natifs de la région, menacés par la chasse."

studyl'article sur GoodPlanete



Je me disais, l'homme va t-il enfin comprendre ? Mais à la lecture de la suite, quelle déception... Pour sauver une espèce animale, on en fait venir une autre afin d'assouvir ce plaisir meurtrier du plus terrible des prédateurs qu'est l'homme

Ne peut-il donc sauver une espèce sans en massacrer une autre ?
La nature est riche et nous offre de quoi largement nous nourrir sans devoir tuer nos amis protecteurs et régulateurs de notre environnement

Je ne conçois pas non plus que l'on qualifie les animaux de faune sauvage "d'espèce invasive". Si l'homme n'avait pas éradiqué certaines espèces, les animaux se réguleraient d'eux-mêmes car la nature a voulu qu'il y ait des herbivores pour son entretien et des carnassiers pour limiter la population de certaines espèces animales.

Alors il serait grand temps que l'homme cesse de faire selon ses caprices. Respectons les animaux de faune sauvage, respectons la vie, abolissons la chasse, le gibier n'est pas bon pour la santé de l'homme!

Auteur : Gualyvo

mardi 7 mai 2013

Anti Corrida RV à Alès 11 et 12 Mai 2013

Chers Amis,


On vous rappelle les terribles souffrances que les êtres humains, non, inhumains devrait-on plutôt dire, font subir aux taureaux et cela pour uniquement assouvir des plaisirs malsains du voyeurisme!
Vous avez du  on n'en doute pas,
puisque vous visitez ce blog!

Alors on appelle à vos sentiments sincères
pour défendre la juste cause:
celle des taureaux!
N'oubliez donc pas le rendez-vous anti-corrida 
qui aura lieu le week prochain à Alès,
11 et 12 mai 2013!

Soyez nombreux pour défendre les taureaux!


Pour plus d'infos:
http://www.anticorrida.com/mai-2013-grande-manifestation-unitaire-a-ales.html

Info : organisation, transport, consultez la publication sur AVNS
http://avns.forumactif.com/t3155-mega-manif-contre-la-corrida-rv-11et-12-mais-a-ales-crac

  Recommandation aux Militants  
N'emmenez pas vos animaux à la manif ! :

vendredi 3 mai 2013

Veggie Pride 2013 : 18 mai à Genève



Visitez le site international de la Veggie Pride  

Visitez le site de l'édition 2013 de la Veggie Pride 
Événement Facebook associé à la Veggie Pride 

Informations pratiques :

CAR PARIS - GENÈVE - PARIS
Départ : 6h - Retour : 1h
Prix : 20€ A/R pour les adhérents L214 et 30€ A/R pour les non-adhérents

CAR LYON - GENÈVE - LYON
Départ : 10h - Retour : 23h
Prix : 20€ A/R pour les adhérents L214 et 30€ A/R pour les non-adhérents

Un nouveau scandale?... Espérons-le!

Deux titres qui font la une:

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/02/cinq-anciens-gaveurs-denoncent-des-pratiques-abjectes-dans-l-industrie-du-foie-gras_3170250_3234.html

http://www.franceinfo.fr/justice/un-nouveau-scandale-alimentaire-au-pays-du-foie-gras-973895-2013-05-02

Suite à la reprise dans les médias de la plainte de 5 ex-gaveurs contre les pratiques d'Euralis (foie gras Montfort, Rougié...), L214 a envoyé à la presse une vidéo d'enquête filmée en 2008 dans trois salles de gavage du groupement:

http://www.l214.com/communications/video-elevages-canard-euralis

jeudi 2 mai 2013

La condition animale, un enjeu sociétal et une révolution en marche


Voilà quelques années encore, il était courant d'entendre dire que porter intérêt aux bêtes était le symptôme d'une civilisation en crise. C'était l'époque où utiliser un certain langage était proscrit. Par exemple, à l'"intelligence" animale, on préférait le terme de "cognition". Accorder des émotions aux bêtes était une aberration, s'intéresser à la conscience animale une pathologie.
Or le vent a tourné. Les animaux ont changé, ils ne sont plus ces "machines" à produire, ces "outils" jetables, ces "nuisibles" à éradiquer. A la lumière de l'éthologie, nous avons découvert qu'ils sont, à des degrés divers, doués de comportements complexes. Ils se révèlent capables de souffrir, de fabriquer des outils, de faire preuve d'humour, de dissimulation, de folie, de colère, d'amitié et de sens moral. En définitive, ils possèdent bon nombre de ces caractéristiques qui auront, pendant longtemps, défini le fameux propre de l'homme.
A tel point que les chercheurs proposent aujourd'hui une véritable réflexion sur l'altérité, l'individualité et la "personne animale". En modifiant les représentations que nous avions des animaux, la science nous invite à prendre en compte leurs intérêts, à redéfinir nos rapports avec eux et de fait à nous interroger sur nos obligations à leur égard.
Une réalité qui, forcément, nous oblige à remettre en question nos comportements: si les animaux ne sont donc plus ces outils à notre service, que devient notre légitimité à les exploiter, à les mépriser? A présent qu'ils nous ressemblent tant, comment justifier leur infériorité -qui facilite l'exploitation- et toutes les souffrances que nous leur faisons subir? Le temps n'est-il pas venu, dans cette société qui revendique des droits pour tout (et tous), de leur en accorder?
Après tout, ce questionnement s'inscrit dans une continuité logique, celle des grands mouvements de libération des opprimés. Une préoccupation millénaire. On oublie en effet trop souvent que la considération à apporter aux animaux est née aux mêmes sources des droits humains.