lundi 25 juin 2018

Actions anticorrida à Mimizan le 18 août 2018

Une double manifestation contre la corrida se tiendra à Mimizan (40, Landes) le samedi 18 août.

D’abord le matin à 9h30 devant l’église du quartier de la plage, pour la première fois nous protesterons pendant des célébrations religieuses qui cautionnent la cruauté de la corrida. Il est inadmissible que la paroisse locale organise habituellement une messe dite taurine à la gloire des matadors (!), suivie d’une procession dans la rue jusqu’à la chapelle des arènes. Aussi il est inadmissible que ce rite mêlant religion et violence soit autorisé, sur la voie publique, a fortiori en présence de membres de la mairie. Nous ne pouvons tolérer une telle entrave à la laïcité, pourtant si chère à notre république.

La mafia tauromachique, y en a marre !

Nous aurons l’honneur d’avoir à notre rassemblement, Raphaël Steck, évêque gallican et ardent défenseur des animaux.

Ensuite l’après-midi à 15h près des arènes puis en front de mer, nous protesterons contre la corrida qui ne bénéficie d’aucune légitimité populaire à Mimizan puisqu’elle n’y a été créée qu’en 2009 et interrompue jusqu’en 2011. Il n’y a donc pas de tradition locale, ni ininterrompue qui peut être invoquée dans cette cité balnéaire.

On n’instaure pas la barbarie, on l’abolit !

Nombreuses, nombreux, indignons-nous !!


Les lieux précis de ces deux manifestations seront indiqués ultérieurement.

Liste des campings, hôtels, locations à titre indicatif : https://www.mimizan-tourisme.com/ou-dormir.html

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1042039949291803/





mercredi 9 mai 2018

Rassemblement contre Yulin

Mardi 19 juin 2018 à 14h30, Place Tardieu (métro : St François Xavier, 7ème arrondissement) près de l'ambassade de Chine à Paris, nous protesterons contre ce festival de viande de chiens et de chats qui se tient à Yulin. 

Chaque année à partir du 21 juin et pendant 10 jours, 15 000 animaux (chiffres de la mairie de Yulin) sont massacrés dans des conditions particulièrement atroces pour être mangés par les festivaliers.
En fait, selon les associations, il s'agit d'au moins 50 000 animaux qui font les frais de la barbarie des fêtards à vouloir suivre une "tradition" viandarde.


Evènement facebook : https://www.facebook.com/events/443698362709918/

vendredi 8 décembre 2017

Communiqué d'Animavie

Suite à notre requête du 3 février 2017 adressée à Richard Renaut (adjoint aux sports, aux fêtes et aux manifestations) afin de ne plus accueillir à Romilly sur Seine (Aube) de cirques détenant des animaux, nous déplorons la réponse négative de la mairie. Les élus ont donc décidé de ne pas rejoindre les 66 communes françaises qui refusent les cirques utilisant l'exploitation animale. Par ailleurs, 29 pays interdisent les cirques avec des animaux (dont la Belgique, Bulgarie, Danemark, Hongrie, Inde, Israël, Italie, Liban, Mexique, Pays Bas, Roumanie, Suède...).

Chacun sait que la captivité, le dressage, les transports sont exécrables pour les animaux dans les cirques et les ménageries. La tragique actualité récente avec le tigre qui s'est échappé d'un cirque à Paris et que son propriétaire a abattu en pleine rue nous rappelle que les animaux n'ont rien à faire dans des spectacles.

A titre d'exemple, le cirque Phénix, le cirque Plume ou encore le cirque du Soleil, parmi d'autres, réalisent de magnifiques shows sans aucune exploitation animale.
Par conséquent nous souhaitons vivement que la municipalité de Romilly change sa décision et devienne une ville moderne qui n'encourage pas la souffrance d'êtres sensibles.
(pour lire l'article entier, cliquer sur "Accédez gratuitement à cet article en regardant une vidéo")

jeudi 28 septembre 2017

Comme les chasseurs, y a les mauvais gendarmes...

Avant-hier je me rends dans une gendarmerie pour me plaindre de chasseurs qui tirent trop près des maisons, constat que j'ai pu faire au cours d'une promenade avec ma chienne dimanche dernier. Un résident à proximité m'affirmait avoir déjà essuyé plusieurs fois des plombs sur son toit.

- "Je suis chasseur moi-même. C'est pas grave, ce ne sont que des plombs qui retombent, sans grand danger", me répond un gendarme (gradé mais hébété), comme s'il s'agit d'une normalité (!).

- "Qu'en savez-vous que les plombs ne font que retomber ? Et que diriez-vous si ça vous arrivait, avec vos enfants dehors ?", je lui rétorque.

- "Bah... heu... vous savez, y a les bons et les mauvais chasseurs..."

On se serait cru dans le sketch des Inconnus.
Bien sûr j'allais déposer plainte, mais la saison de chasse se ferme précipitamment dans cette zone GRÂCE à la découverte d'obus de la 2ème guerre mondiale.

Conclusion et rappel :

1) La distance règlementaire de 150 mètres et dos aux habitations doit être respectée par les chasseurs pour faire feu. Et de toute évidence mon (mauvais) chasseur ne respectait pas cette distance.

2) Après renseignements, des plombs retombants peuvent tuer. Le gendarme m'a donc raconté une connerie...

3) Lorsque vous voyez des chasseurs tirer à moins de 150 mètres d'habitations, n'hésitez pas à porter plainte.

4) Un conseil : quand vous apercevez des chasseurs, pour votre sécurité et celle du dit "gibier", faites du bruit !  
N.B : J'ai finalement porté plainte contre le chasseur du dimanche *:) Heureux

Christophe Lepretre / Animavie.

vendredi 24 mars 2017

Cours de cuisine végane près de Toulouse

Cours de cuisine végétale sans gluten, animé par la naturopathe Anne-Sophie Tricoire, au profit du Petit Refuge à Muret (près de Toulouse) le 16 avril 2017 à 16h.

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1494875603866331/



                                                         Le Petit Refuge : http://petitrefuge.wixsite.com/animaux-de-ferme

vendredi 3 février 2017

Pas de cirques avec animaux à Romilly !

Ce 3 février, une délégation d'Animavie a requis auprès de la mairie de Romilly sur Seine (10-Aube) un arrêté municipal interdisant les cirques détenant des animaux sur la commune. Mr Richard Renaut, maire adjoint, nous a entendus très attentivement et présentera notre demande lors d'une prochaine réunion de la majorité municipale en vue de proposer cette délibération au cours d'un conseil.

Nous vous invitons à rencontrer pareillement vos élus en leur remettant un exemple d'arrêté : http://ccea.fr/wp-content/uploads/2016/09/Arr%C3%AAt%C3%A9-municipal.pdf

Nous vous tiendrons informés de la décision de la mairie de Romilly, en espérant qu'elle devienne la 47ème ville évoluée à refuser les cirques cruels : http://www.cirques-de-france.fr/les-communes-qui-agissent-en-faveur-des-animaux